Le fact-checking joyeux de mars

Nous inaugurons cette nouvelle rubrique en nous penchant sur le tout-ménage fort complet de nos camarades de Demain Confignon (DC). Si chacun et chacune peut revendiquer ce qui lui semble juste, nous souhaitions mettre en avant le fait que la plupart des actions inscrites dans ce tout-ménage sont en réalité des réussites collectives:

  1. « La protection des arbres […] et le remplacement de ceux […] du chemin de Pontverre et autour de la salle communale »: la résolution déposée par Demain Confignon (DC) concernait une parcelle précise à Cressy. Elle a été amendé par Voix de Gauche pour qu’il concerne les arbres remarquables de l’ensemble de la commune. Il faut préciser qu’une résolution n’est qu’une déclaration d’intention, sans aucune portée supplémentaire. Le remplacement des arbres évoqués a-t-il été opéré sur le terrain? (Motion approuvée à l’unanimité le 22 septembre 2020). 
  2. « Résolution intercommunale pour le suivi et la qualité de l’eau de l’Aire . […] Plusieurs objets acceptés à l’unanimité pour la protection de l’Aire »: DC a effectivement déposé une déclaration d’intention reprise d’un texte similaire à Onex qui demande le contrôle de l’eau de l’Aire (une tâche cantonale), texte approuvé à l’unanimité du Conseil municipal. Mais Voix de Gauche (VdG) avait déposé avant celui-ci une motion qui réclamait notamment une action coordonnée de toutes les communes et du Canton pour la protection de l’Aire. Dommage de ne pas le mentionner, surtout qu’une motion implique une action ou un rapport du Conseil administratif, contrairement à une résolution qui n’est qu’une déclaration d’intention.
  3. « Mise en zone 30 des chemins de Murcy, Marais, Narly, Praleta, Grands-Champs et Mourlaz / Etude de bilan pour l’aménagement des zones 20 et 30 […] »: Une partie de ces mises en zone 30 avaient déjà été décidées la législature passée. Depuis, la Conseillère administrative de DC a effectivement proposé une étude (33’000CHF tout de même). Mais DC n’a en tous cas pas « obtenu » les mises en zone 30 mentionnées, pour lesquelles le Conseil municipal a d’ailleurs une position unanime de soutien.
  4. « Etude d’un nouvel itinéraire pour la tangentielle bus »: le CM lui-même n’a pas été saisi de ce sujet.
  5. « Apaisement à Cressy suite à des rencontres entre les jeunes, les habitants, la FASE et la police municipale […] »: démarche du Conseil administratif et non de DC, initiée par Elisabeth Gabus-Thorens (VdG), les responsables sociaux de la Commune et la FASe, déjà avant le début de la législature.
  6. « Proposition d’un règlement de vie en commun dans les espaces publics »: un règlement a été proposé par le Conseil administratif en entier, non par DC. Le traitement de celui-ci en commission n’a même pas commencé.
  7. « Elaboration d’une stratégie visant [le] maintien [de la zone villa] sans modification de zone »: le seul élément pouvant s’approcher de cette affirmation est le vote d’un crédit d’étude (40’000CHF…) afin de répondre à l’exigence cantonale de se doter d’une stratégie relative à la zone villa (modification de zone et dérogation de densité à l’intérieur de celle-ci). Le crédit d’étude vient d’être approuvée à l’unanimité du CM (le 9 mars). Si la stratégie ne vise qu’à maintenir la zone villa, il n’y avait sans doute pas besoin de dépenser 40’000CHF… De plus, si Voix de gauche défend des modifications de zones villa ciblées et bien pensées, notre groupe est minoritaire à défendre cette position.
  8. « Agrandissement du périmètre de l’école du secondaire II et de l’école primaire […] aux Cherpines »: le projet de PLQ n’a même pas été soumis au CM, il évolue en fonction des études en cours. Après avoir hurlé à la surdensité et aux équipements scolaires trop petits (mais sur la base de pré-projections justement amenées à évoluer), DC revendique l’agrandissement de l’école et la baisse de densité. Ou comment créer un problème qui n’existe pas encore et annoncer ensuite l’avoir résolu… Le PLQ sera à juger quand il arrivera dans sa mouture définitive et publique au CM. En attendant, le CA en entier et les autorités cantonales continuent à travailler dessus. Nous nous réjouissons surtout de pouvoir le découvrir en toute transparence.
  9. « Révision du plan localisé de quartier [de Vuillonnex] / Etude pour relocaliser le tennis club à Confignon »: le maintien d’infrastructures de tennis sur la commune était déjà une demande notamment de VdG déjà lors de la dernière législature. Nous n’avons vu aucune étude telle que mentionnée. Pour le PLQ de Vuillonnex, nous n’avons même pas encore reçu un projet… et  DC l’aurait déjà révisé?
  10. « Privilégier la rénovation de l’immeuble 7-9 des Hutins […] »: Ce point ne figure pas à l’ordre du jour du CM. Pourtant DC mentionne « en cours »… A creuser.
  11. « Réduction importante du déficit budgétaire / Maintien du taux d’imposition communal »: pour le taux d’imposition, c’est correct, mais l’ensemble des partis avaient la même position, sauf VdG qui soutenait que le maintien des prestations publiques pouvait bien occasionner une hausse de 3.-/mois pour un contribuable gagnant 100’000CHF/an. Pour ce qui concerne la réduction du déficit budgétaire, il est nécessaire de rappeler que DC n’a pas contribué à élaborer le budget 2020 de la commune, n’étant pas encore élus, et que c’est le seul sur lequel il y a un résultat à mentionner (positif d’environ 1mio). Sur le budget 2021, DC – avec une position classiquement néolibérale (pour un parti ni de gauche, ni de droite) – a proposé de nombreuses coupes dans le social, dans la culture, dans les centres aérés pour les jeunes, etc… mais quasi toutes ont été refusées par le CM, hors quelques-unes dans le domaine de la culture notamment (de l’ordre de moins de 0.1mio sur un budget de 15mio environ…).
  12. « Mise en place d’un outil de planification financière efficace »: un outil a déjà été présenté et discuté lors de la précédente législature, en l’absence de DC pas encore élu. Aucun outil nouveau n’a été présenté depuis.
  13. « Demander le gel du projet de transformation de l’annexe de la mairie […] »: DC n’a pas demandé le gel mais tenté lors du vote du budget de bloquer les investissements de la commune, au mépris démocratique du vote précédent sur le sujet qui avait reçu 18 voix sur 19 au CM. DC a ensuite effectivement posé la question du coût d’éventuelles pénalités vis-à-vis de l’architecte ou autre entreprise, en cas de gel du projet. Si DC veut demander le gel du projet, qu’il le fasse, ce n’est pas une question de pénalités éventuelles. On peine quand même à comprendre en quoi il s’agit de sobriété financière, alors qu’on parle d’un investissement déjà voté et planifié, et qu’en parallèle, la Conseillère administrative DC multiplie les études qui coûtent cher et n’apportent aucun bénéfice direct à la population. De plus, les investissements de la commune sont actuellement autofinancés, cela a été rappelé récemment par la Conseillère administrative DC. Ils n’occasionnent donc pas d’endettement.

1 Comment

  1. Merci pour ces éclaircissements édifiants !! J’avais été très impressionnée par le tout ménage coloré et à la présentation attrayante de DC. J’avais déjà eu des réticences par le passé par rapport aux actions et positions de ce nouveau groupement, au moment des élections. Comme une méfiance que je ne pouvais pas vraiment expliquer !
    Alors

Répondre à Vagneux Françoise Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code